Diagnostic Humidité

Diagnostic Humidité

Les problèmes d'humidité ne se résolvent pas seuls et ont tendance à empirer. Il est important de réagir vite avant que l'humidité n'atteigne les parties structurelles de votre maison et que les travaux ne vous coûtent trop cher.
Comment faire votre diagnostic ?
Nous nous tenons à votre disposition avec de nombreuses techniques de recherche de fuites non destructive afin de déterminer la cause de votre sinistre et ce, quelle que soit son origine.
Condensation : qu'est-ce que c'est ?
La condensation se traduit par la présence d'eau / d'humidité sur les murs et les fenêtres : quand vous passez le doigt, il s'humidifie.
La condensation est due au contact entre un air intérieur chargé en vapeur d'eau et une paroi froide : l'air, qui est saturé en vapeur d'eau, se transforme en eau sur cette paroi.
La condensation intervient principalement en automne et en hiver.
Contrairement à ce que l'on croit, les problèmes de condensation sont de plus en plus fréquents car les logements sont plus isolés, plus chauffés et moins aérés.
La condensation touche particulièrement la cuisine et la salle de bain, deux pièces fortement chargées en vapeur d'eau.
Les signes qui doivent vous alerter
•    humidité d'eau sur les murs (voire même ruissellement)
•    buée sur les fenêtres au réveil
•    moisissures sur les murs et le carrelage (joints)
•    taches noires (champignons) laissant apparaître sur les murs l'ossature des ponts thermiques (endroits où l'isolation thermique n'est pas suffisante) : poutres...
Remontées capillaires : qu'est-ce que c'est ?
Le phénomène de remontées capillaires provient de l'humidité du sol qui remonte dans les murs enterrés jusqu'à environ 1m50 de hauteur, malgré le phénomène de pesanteur.
Comme le café dans un sucre, l'humidité peut ainsi monter jusqu'à l'étage d'une habitation.
Les remontées capillaires touchent les murs :
•    en contact avec l'eau (fondations)
•    très poreux (non imperméables)
•    capillaires (dotés de réseaux capillaires qui permettent à l'eau de remonter) : plus le réseau est fin, plus l'eau remonte haut.
Les signes qui doivent vous alerter : le salpêtre
Les murs sont surtout humides dans leur partie basse :
Intérieur :
•    apparition de salpêtre
•    petits champignons
•    papier peint qui se décolle en bas
•    revêtement de sol qui pourrit (moquette)...
•    dégradation plâtres et enduits qui s'effritent
Extérieur :
•    crépi dégradé
•    auréoles
•    cloques...
Infiltrations : qu'est-ce que c'est ?
On parle d'infiltrations lorsque l'eau de pluie pénètre dans les parois ou le toit de votre habitation.
Elle finit par imbiber les murs intérieurs, ce qui peut causer de graves dégâts.
Les infiltrations d'eau dans la maison peuvent être la conséquence :
•    de fissures dans les murs
•    de fuites de canalisations
•    de gouttières bouchées
•    de problèmes d'étanchéité (toit, murs, menuiserie...)
•    de problèmes de vieillissement des joints (fenêtres, pierres de façade, baignoires...)
•    des problèmes de porosité des matériaux de construction (il n'y a pas de fissure, mais ils ne sont plus imperméables : l'humidité pénètre " un peu partout "
•    de différence de niveau du sol entre l'extérieur (plus haut) et l'intérieur (plus bas) de votre habitation : ce sont les infiltrations latérales (dans les caves et sous-sols).
Les conséquences sont ennuyeuses :
•    moisissures
•    développement de bactéries
•    odeurs nauséabondes
•    pourrissement du bois...
Les signes qui doivent vous alerter
•    auréoles (taches d'humidité) brunes sur les murs
•    plafond humide par endroits
•    peinture qui s'écaille avec un dépôt blanchâtre
Causes accidentelles de l'humidité :
quelles sont-elles ?
Un dégât des eaux peut avoir plusieurs origines :
Dégât des eaux :
•    fuites lentes (sanitaires, baignoire, lave-vaisselle...)
•    problèmes de canalisations et d'évacuations d'eau (rupture canalisation, canalisation bouchée...)
•    construction défectueuse
•    usure (joints salle de bain...)
Inondation
Les conséquences d'un dégât des eaux peuvent être très importantes : parquet pourri, poutres abîmées...
Les signes qui doivent vous alerter
Le plus souvent, une fuite n'est pas visible à l'œil nu. Il peut se passer plusieurs jours ou semaines avant que vous ne la découvriez.
•    trace d’humidité sur les murs et le plafond
•    gondolement de sol et de plinthes
•    salpêtre, taches noires, moisissures
•    consommation anormale
•    rajout d’eau permanent dans une chaudière (gaz ou fuel)

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 2012-01-23 15:15:00

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×